Un conte de Noëlle

Quand j’étais au lycée, nous formions avec deux amies une petite bande reproduisant fidèlement ce que l’on attend d’adolescentes intellos : curieuses de tout, un brin prétentieuses de leur immense savoir et prêtes à tout pour se démarquer de leurs petits camarades. Nous étions en Première L et notre professeure principale, évidemment agrégée de lettres classiques, était également la professeure de grec de l’établissement. Elle avait décidé de nous emmener avec ses hellénistes en voyage linguistique. En avril suivant, nous partions tous ensemble en Crète après de longues semaines de préparation culturelle et d’excitation à l’idée de découvrir la Grèce.

Au cours de mes recherches préparatoires, je m’étais particulièrement intéressée aux différents temples que nous allions visiter et notamment aux cultes auxquels ils étaient associés. Un soir, alors que nous étions toutes les trois à la bibliothèque, je tombe sur une description du site de Gortys qui a été l’un des plus grands sites politiques et religieux de l’île. Fait étonnant, un temple dédié à Apollon Pythien côtoyait l’Iseion, un sanctuaire à la gloire des Dieux égyptiens.

  • Pourquoi « Pythien » ? demandai-je.
  • Il doit y avoir un lien avec Pythie je présume… répondit Charlotte. Attends, je regarde. Apollon Pythien : qui a vaincu le monstre Python, fils de Gaïa déesse de la Terre, gardien d’un oracle consacré à Thémis « la loi divine », une titanide. Il se l’est approprié afin d’établir un oracle pour guider les hommes.
  • Quel sale mec ! il anéantit un culte voué à la Créatrice pour s’octroyer un pouvoir et se faire mousser auprès de ses adorateurs ; s’insurge Magali. En même temps, il était bien obligé pour devenir l’archétype du Dieu unique… Apollon, Mithra, Jésus-Christ même combat !
  • Oula, toi tu vas encore partir dans des délires que je ne vais pas bien suivre. Tu veux bien qu’on se concentre sur ce temple en Crète, celui avec les Dieux égyptiens ? Ça m’intrigue cette histoire… Alors, voilà ! Le culte d’Isis a été célébré dans tout le bassin méditerranéen de 400 avant J.C à 300 après JC et annihilé à l’introduction par Constantin du christianisme comme religion obligatoire.
  • Jésus II le retour, on n’a jamais une recherche mythologique sans retomber sur lui. Mais là, le rapport avec Isis, je sèche, souffla Charlotte. Magali, tu nous éclaires ?
  • Isis était la sœur et la femme d’Osiris. Faut pas juger, c’était comme ça à l’époque chez les Dieux. Regardez le Panthéon grec, ça se vaut niveau consanguinité. Bref, un jour, leur frère Seth, canard boiteux de la famille, a découpé Osiris en 14 morceaux (une histoire de jalousie suite à un adultère) qu’il a jetés dans le Nil. Isis est partie en barque à leur recherche mais n’en a trouvé que 13 qu’elle a recollés ensemble grâce à ses pouvoirs magiques de déesse funéraire. Le morceau manquant avait été mangé par les poissons : le zizi de Monsieur Osiris était perdu à jamais. Qu’à cela ne tienne, sa force virile avait été transmise au fleuve et Isis utilisa de la terre de ses abords pour redonner un phallus à son époux, puis s’accoupla avec lui avant de l’envoyer au royaume des morts. De leur union naquit Horus. Voilà !
  • Charmante petite famille. Tenez, ça vous dit un tour aux antiquités égyptiennes du Louvre ce week-end ?

Le rendez-vous était pris pour le dimanche suivant. Charlotte, pour l’occasion, avait mis une robe en mousseline de soie style Cléopâtre et fait un maquillage de circonstance. Et elle nous gratifia d’un « Bah quoi, on peut être intello et chic non ? ». Nous nous promenions dans les allées du Musée et, après une quantité indescriptible de coffrets, tablettes, bijoux et divers accessoires, nous avons trouvé la statuette intitulée « Isis allaitant Horus ». De son bras gauche elle soutient la tête de l’enfant tandis que l’autre bras lui offre son sein gauche.

  • Oh une Madone qui tient l’enfant-roi contre son cœur ! Mais on sait que celle-là n’est pas vierge ! Dit Charlotte assez gaiement.
  • Parce-que tu crois que Marie l’était ? Tu crois à la parthénogenèse, toi ? Lui rétorqua Magali.
  • Après tout, puisque Osiris était mort-vivant, sa semence n’était peut-être que spirituelle et, à ce moment-là, Horus serait issu lui aussi d’une mère vierge dont l’essence du père serait venue en elle. Et, comme il est l’archétype du pharaon, Dieu vivant au milieu des mortels, ça fait de lui le fils de Dieu régnant parmi les hommes. La boucle est bouclée : Horus, c’est Jésus ! M’écriai-je subitement frappée par la ressemblance entre les deux histoires.
  • Ce qui est certain, c’est que Marie, comme Isis, sont des émanations de la Grande Déesse originelle, fertile et généreuse mais qui a perdu son corps callipyge, accorda Magali.
  • Tu veux dire que les grosses bonnes déesses des temps anciens, déformées par les nombreux accouchements, ont laissé place à de charmantes demoiselles, vierges élancées, à l’enfant unique ? Des victimes de la mode ? Renchérit Charlotte.
  • Même pas sûr qu’elles aient vraiment accouché en suivant votre raisonnement. Et quid de la date d’anniversaire du petit Horus? M’informai-je.
  • Horus je ne sais pas mais Mithra oui ! Suivez-moi !

Magali était de nouveau entrée dans un de ces états énigmatiques dont elle ne sortait que pour raconter une histoire loufoque. Nous nous mîmes prestement en route alors qu’elle cavalait déjà dans les couloirs du musée et se mit à l’arrêt devant un bas-relief des antiquités orientales.

  • Mithra tauroctone (tuant le taureau) : un sacrifié avec douze mecs autour, ça vous rappelle rien ?
  • Vaguement, mais tu t’éloignes d’Isis là ! Réfuta Charlotte.
  • Je digresse un peu pour cette histoire d’anniversaire. L’autre jour, on a parlé de Constantin imposant le christianisme comme religion de l’Empire. Pour que ses concitoyens ne soient pas trop perdus, il a intégré les dates clés des célébrations de la nouvelle religion avec celles auxquelles tous étaient déjà habitués. Assimilé au Soleil Invaincu, une grande fête avait lieu le 25 décembre en l’honneur de Mithra, Ahura Mazda, soit à la date du Solstice d’hiver selon le calendrier julien : c’était le Dies Natalis Solis Jour de naissance du Soleil, Noël en somme.
  • Si je résume : Jésus c’est le Soleil et Isis est sa mère, son père est en même temps son oncle et ils forment à eux trois l’esprit divin.
  • Mais surtout, c’est Isis qui a sauvé le père et nourrit l’enfant, c’est elle la maîtresse en tout et c’est à elle que l’on rendait hommage pendant près de mille ans. Si elle n’avait pas été là, il n’y aurait plus eu d’ordre cosmique car l’équilibre aurait été rompu : la vraie force créatrice, c’est la mère, donc la femme !

Après un bel après-midi dans les allées du Louvre, nous retournâmes chacune dans nos pénates et à nos préparatifs pour le départ prochain au pays des Hellènes. Il y avait encore beaucoup de thèmes à explorer avant d’être prêtes pour le grand voyage et, honnêtement, malgré toutes nos recherches nous ne l’étions pas. Il nous restait une myriade de choses à apprendre mais nous avions toute notre vie pour le découvrir. Néanmoins, grâce à cela, je commençais à envisager le statut de la femme dans le monde antique d’une autre manière. Elle était révérée, avait un statut égal à celui de l’homme et certaines familles étaient matrilinéaires : que s’était-il passé entre temps pour que nous ayons perdu tout cela ?

Depuis ce jour, je fête Noël autrement, en rendant hommage à toutes les femmes qui ont permis à la vie de se créer et à notre monde d’évoluer, même s’il y a encore beaucoup de choses à changer pour retrouver notre place d’origine.

Non pas Joyeux Noël mais… bonne fête Isis !

créa article Julie

Julie PELLETIER

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close